Charles Innocenti

Comment te présente t’on quand on parle de toi dans ton métier ?
Les gens disent certainement que je suis un chef, un restaurateur et le propriétaire du restaurant chez Livio à Neuilly.

 

Quelle est la chose dite de toi en tant que chef alors, qui te touche particulièrement ?
Qu’on dise que je suis un passionné, passionné par mon métier et tout ce qu’il comporte. Et que je suis exigeant.

Qu’est ce qui compte le plus au quotidien dans ton restaurant ?
Je travaille pour que mes clients soient heureux, pour que mon personnel le soit aussi. J’aime travailler en équipe, j’aime notre ambiance d’entraide. Si tu me demandes de choisir un moment, je dirais que je préfère l’ambiance du service du soir, les gens sont forcément plus détendus, plus sereins.

LE GRAMME est une marque lifestyle pour homme, elle propose des objets essentiels, et dans ton métier quel est l’élément iconique, celui qui te symbolise ?
Mes couteaux évidemment. Ce sont des couteaux japonais que j’ai depuis 10 ans, que j’adore, je ne travaille qu’avec eux, ils se sont patinés au fil du temps, ça les rend encore plus beaux.

Ton objet LE GRAMME, quel est-il ?
J’ai deux bracelets un 15g et un 33g, tous deux lisse poli en argent 925.

Comment les portes-tu ?
Je les porte ensemble mais j’inverse le plus petit en portant son ouverture sur le dessus du poignet.

Si LE GRAMME était un plat alors… lequel serait-il ?
Un plat très direct, simple et beau.

Quel est le cadeau que tu aimerais recevoir prochainement?
Il y a une grande table Knoll en marbre que j’aime beaucoup, elle est très essentielle et classique, j’aime la qualité de cet objet, sa matière qui est le marbre, son dessin très simple du pied au plateau. Et si je peux rêver un peu, je dirais une vieille voiture de collection comme une vraie Ferrari 250 GT.

Quel est le prochain cadeau que tu vas faire ?
J’adore faire plaisir et donc offrir des cadeaux. Je vais offrir à ma femme un perfecto, sinon je lui offre aussi des bijoux ; j’offre d’ailleurs souvent des bijoux LE GRAMME, à mon père, aux potes. Et puis j’aime également offrir des fringues, un blouson en daim façon Steve McQueen dernièrement, ou des chaussures. Je dois être un bon copain…

Quel est ton objet fétiche ? combien pèse-t-il ?
C’est un bracelet porté par mon frère pendant dix ans, jusqu’au 13 novembre où on l’a perdu au Bataclan. Un bracelet centenaire qui vient d’une tribu malgache. Il est fait en argent. A la mort de mon frère, je l’ai fait reproduire là-bas en plusieurs exemplaires et j’y ai fait mettre ses cendres, car ce type de bracelet a été conçu pour cela. Ceux qui aimaient mon frère forment une sorte de clan, et ce bracelet en est l’un des symboles.

Qu’est ce qui a du poids dans ta vie ?
La famille, les amis, toujours. Plus que le travail malgré la passion que j’ai pour lui.

Un endroit de prédilection où te trouver en ce moment ?
Dans mon canapé, avec ma femme et ma chienne, une petite berger australien et un sacré de Birmanie. Peut-être sur la plaine de Bagatelle en promenade avec mon chien, sinon sur un golf.

Photographe : ©Benoit Linero

© Livio 2019 – Mentions légales – Crédits

Copyright CkomParis Création de site internet à Paris et Neuilly sur Seine